Ces IST auxquelles on ne pense pas !

Résumé de la formation :

Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont en recrudescence depuis les années 2000. La syphilis, la gonorrhée et le chlamydia sont classés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme des maladies ré-émergentes. Par ailleurs, des épidémies émergentes IST moins classiques ou transmises par contacts intimes notamment sexuels ont été observées ces dernières années, comme l’infection à Zika, ou l’infection à Mpox. Face à la gravité des complications éventuelles, il est essentiel de développer dès à présent la vigilance des professionnels de santé, face à l’apparition de nouveaux cas de ces types d’infections inhabituelles et d’améliorer leurs connaissances sur ces maladies, les moyens de prévention et la prise en charge des patients, afin d’envisager une riposte rapide et efficace face à une épidémie émergente.

En effet, l’infection par le virus Zika a été récemment identifiée par l’OMS comme étant une des maladies présentant un des plus hauts risques de santé publique due à son potentiel épidémique et son manque de mesures de prévention et de traitements.

La maladie à virus Zika est transmise à l’homme, soit par piqûre de moustique Aedes, soit par voie sexuelle. Ces infections à virus Zika peuvent entrainer dans 20 à 50% des cas, des complications neurologiques importantes (syndrome de Guillain Barré) et des anomalies du développement neurologiques et cérébral intra utérin (microcéphalie), chez de nouveaux nés dont la mère a été contaminée.

En 2013, plus de 30 000 cas de maladie à virus Zika ont été recensés en Polynésie Française suivis d’épidémies aux Antilles françaises en 2014 et 2016.. La prévention du Zika repose non seulement sur la protection contre les moustiques mais aussi sur les mesures visant à éviter une transmission sexuelle.

L’implantation du moustique Tigre et sa recrudescence en France ces dernières années, nous expose au risque d’une épidémie émergente d’arbovirose comme la Dengue ou une infection par le virus Zika. Ce risque de propagation est amplifié par la mobilité des populations voyageant dans des pays où cette infection est endémique.

Dans ce cadre, le Mpox virus représente la plus récente des propagations de maladies zoonotiques émergentes, les cas augmentant de façons exponentielles dans les pays qui ne sont pas endémiques de la maladie entre le 1er janvier 2022 et l’automne 2022.

Cette épidémie a été endiguée grâce à la prévention combinée : réduction des risques, vaccination préventive en préexposition, vaccination réactive en post exposition des personnes contacts à risque, isolement en cas d’infection et information des partenaires a permis d’endiguer l’épidémie.

Avoir des relations sexuelles avec plusieurs partenaires augmente le risque d’être exposé au virus. La récente épidémie concernait principalement, mais pas exclusivement, des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. Une grande proportion de cas se sont révélés lors de prophylaxie préexposition pour l’infection à VIH et les patients signalent fréquemment des antécédents d’infection sexuellement transmissible (IST) au cours de l’année écoulée. Le Mpox a donc été transmis jusqu’à présent dans des réseaux sexuels interconnectés qui entretiennent la transmission d’autres IST.

Par ailleurs la distribution inhabituelle des lésions génitales, anales et périanales associées à l’infection, indique la nécessité d’inclure une infection à Mpox dans le diagnostic différentiel, lorsqu’un patient présente une éruption associée à une infection sexuellement transmissible (IST).

Les professionnels de santé peuvent donc participer activement à la détection précoce des cas et ainsi à limiter la propagation et la gravité d’une épidémie émergente d’une IST de type Zika ou d’une infection associée aux contacts sexuels de type Mpox.

Les récentes stratégies de prévention des IST dans une approche globale de la promotion de la santé sexuelle et de la lutte contre les IST créent de nouvelles opportunités de consultations de prévention, de diagnostic et de traitement des IST. Il est donc primordial de sensibiliser les professionnels de santé sur ces maladies émergentes : les informer sur leurs modalités de transmission, de prévention combinée et de traitement, afin de leur permettre d’identifier les patients les plus exposés, d’envisager le diagnostic, d’informer, de prendre en charge et d’accompagner les patients en prenant toutes les précautions de protection et de sécurité.

Type de formation : Présentiel
N° de programme : 10422325045

Prochains séminaires

Ville
Dates
Expert
N° session
 
Bordeaux
27/09/2024
Mme Vaea DE SOULTRAIT
24004